Ce vendredi 9 août en marge de sa conférence de développeur Huawei a officiellement annoncé son alternative à Android. Le système d’exploitation qu’il était supposé développer pour remplacer sa dépendance à Android sera connu sous le nom d’HarmonyOS. En Chine, l’OS sera appelé Hongmeng.

HarmonyOS sera disponible plus tard cette année pour le déploiement dans des produits à écran intelligent tels que la télévision, les montres intelligentes, les véhicules et les systèmes embarqués. Au cours des trois prochaines années, Huawei, le deuxième fournisseur mondial de smartphones, cherchera à intégrer HarmonyOS à davantage de périphériques, y compris les smartphones et ordinateur. L’objectif pour la marque est de créer un écosystème partagé entre périphériques. Le système d’exploitation sera open source pour encourager son adoption par les développeurs.

HarmonyOS est le premier système d’exploitation distribué basé sur un micro-noyau. Avec un micro-noyau, le logiciel de bas niveau a été conçu pour simplifier les fonctions. Selon Huawei, cela permet d’avoir de meilleures des performances avec une faible latence en offrant une meilleure prévision et allocation des ressources en temps réel.

Fonctionnement d'Harmomy OS - Image : Engadget
Fonctionnement d’HarmomyOS – Image : Engadget

Avec cette conception à micro-noyau, Harmony OS plus sûr, car il n’existe pas d’accès root. Le micro-noyau est protégé par une isolation par rapport aux services externes du noyau. Le système applique également une vérification formelle. Il a un ensemble d’approches mathématiques utilisées dans des domaines critiques pour la sécurité – afin de repérer de manière fiable les vulnérabilités.

Résultat ; HarmonyOS est « plus puissant et plus sûr qu’Android » a déclaré Richard Yu, PDG de la division consommateurs de Huawei. Il a ajouté que les performances IPC d’HarmonyOS sont cinq fois supérieures à celles de Fuchsia OS en cours développement chez Google.

HarmonyOS est complètement différent d’Android et d’iOS en raison de sa capacité à s’adapter à différents types d’appareils. Vous pouvez développer vos applications une fois, puis les déployer de manière flexible sur différents types d’appareils à en croire les propos de M. Yu.

Le PDG de Huawei a déclaré que HarmonyOS pouvait remplacer Android sur ses smartphones « à tout moment », mais a réitéré ses engagements envers la plateforme de Google.

Si nous ne pouvons pas utiliser Android à l’avenir, nous pouvons immédiatement passer à HarmonyOS », a expliqué M. Yu aux participants, ajoutant que migrer d’Android vers la nouvelle plate-forme « n’est pas si difficile ».

Le premier produit à utiliser HarmonyOS sera le téléviseur Honor Smart Screen TV, qui sera lancé en Chine demain (10 août).

Le lancement de ce nouveau système d’exploitation qui a connu 10 ans dans son développement fait suite à l’interdiction de commerce par les États-Unis contre l’entreprise en mai. Le président Donald Trump a depuis déclaré que l’interdiction serait partiellement levée, mais le département américain du Commerce continue toujours l’embargo.