Le centre d’innovation et fonds d’amorçage nigerian Co-creation Hub (CcHUB) a acquis iHub basé à Nairobi.

Le montant de l’achat n’a pas été divulgué, cependant M. Tijani fondateur de CcHub a déclaré à Techcrunch que CcHub financera la transaction à partir de son projet immobilier de construction d’un nouveau centre d’innovation de 10 étages pour remplacer son immeuble Herbert Macaulay Way à Lagos.

Cette acquisition se présente plutôt comme une fusion des deux géants incubateurs technologiques d’Afrique. Tijani a souligné un certain degré d’autonomie.

« Les noms resteront les mêmes…iHub restera iHub…c’est une marque forte…mais iHub sera soutenu par le CcHub central, ce qui les aidera à renforcer ce qu’ils font,  » a-t-il déclaré.

Grâce à cette acquisition, Tijani devient PDG des deux organisations, tandis que Nekesa Were reste directeur général d’iHub. Et les programmes existants d’iHub resteront, selon Tijani, mais le CcHub étendra au Kenya certaines de ses activités existantes dans les domaines de l’éducation, des soins de santé et de la gouvernance.

CcHub utilisera également l’ajout iHub pour élargir son champ d’investissement. « Nous aurons maintenant accès à un pipeline au Nigeria, au Kenya et au Rwanda », a-t-il déclaré.

>> Lire Aussi >>> GESF 2019: une start-up tanzanienne vainqueur du prix Next Billion Ed-Tech

Tijani considère cet accord comme un atout pour l’écosystème technologique du continent. « Cela renforce notre capacité à soutenir l’innovation. iHub et CcHub (…) réuni nous rend plus fort; cela nous donne une chance d’attirer plus de ressources et de talents « , a-t-il ajouté.

Ces centres technologiques les plus reconnus en Afrique regroupent des espaces d’innovation, accélérateurs et incubateurs qui totalisent 618 personnes selon les statistiques de la GSMA. Ils sont devenus des points focaux pour la formation et les activités informatiques des start-up sur le continent.

Fondé en 2011 à Lagos, le centre de co-création CcHub est devenu en quelques années un centre d’innovation à multiples facettes. L’organisation gère des programmes de compétences numériques pour les entrepreneurs et les écoliers, une incubation de start-up et un portefeuille d’investissements via son fonds de capital de croissance.

CcHub est considéré comme un lieu de prédilection pour toute visite liée aux technologies au Nigeria. C’était la première étape publique de Mark Zuckerberg lors de son voyage en Afrique en 2016. Tijani et son équipe ont réussi à nouer des partenariats avec de grands noms mondiaux de la technologie comme Facebook et Google.

iHub est également largement considéré comme étant à l’origine du mouvement des centres d’innovation en Afrique qui a inspiré la montée en puissance des pôles technologiques à travers le continent. Depuis 2010, iHub a contribué à la création de 170 sociétés. Il compte 16 000 membres et a accueilli la plupart des visiteurs majeurs de la scène technologique au Kenya. C’est un des piliers qui a inspiré le surnom de Silicon Savannah au Kenya.

L’union CcHub et d’iHub crée un lien direct d’innovation entre le Nigeria et le Kenya, deux des marchés les plus actifs en Afrique en matière de formation de capital de risque et la création d’entreprises.

Dans le passé, les techniciens des deux pays ont partagé une saine rivalité. Cela pourrait maintenant donner lieu à davantage de collaborations, car cette acquisition relie l’Est et l’Ouest africaine de la technologie.