Julian Assange a été arrêté par le service de police métropolitain de Londres à l’ambassade de l’Équateur. Cette arrestation fait suite du retrait de l’asile par le gouvernement équatorien. Assange est maintenant en garde à vue dans un commissariat de Londres en attendant sa présentation au tribunal de Westminster.

Assange est en exile à l’ambassade d’Équateur depuis le 16 août 2012, soit environ six ans et demi. Récemment, le président de l’Équateur, Lenin Moreno, a déclaré qu’Assange avait « violé à plusieurs reprises » des conditions de son asile lui imposant « de ne pas mentir, ou encore moins de pirater des comptes privés ou des téléphones ».

BREAK: Full @Ruptly video of WikiLeaks founder Julian Assange’s arrest by British police this morning pic.twitter.com/tdBw1Kbpxn

— Barnaby Nerberka (@barnabynerberka) April 11, 2019

Assange a demandé l’asile à l’ambassade d’Équateur après que la Suède ait émis un mandat d’arrêt international à la suite d’allégations d’agression sexuelle et de viol. L’enquête a été abandonnée en 2017, mais la police métropolitaine de Londres a déclaré qu’un mandat d’arrêt était toujours en vigueur, vu qu’Assange ne s’est pas rendu. Cette infraction relativement mineure pourrait lui valoir une peine allant d’une amende à un an de prison. Cependant, Assange risque d’être extradé aux Etats-Unis pour divulgation de documents top secrets.

Source

Via