Le jeudi 21 janvier, Alphabet, la société mère de Google a annoncé la fermeture Loon, son entreprise qui explorerait l’idée d’utiliser des ballons pour diffuser l’internet à haut débit dans les régions les plus reculées de la planète. Loon échoue après plus de 9 ans sans trouver un modèle économique viable et de nouveaux partenaires.

Malgré les réalisations techniques révolutionnaires de l’équipe au cours des 9 dernières années, le chemin de la viabilité commerciale s’est avéré beaucoup plus long et plus risqué que prévu.

Astro Teller, PDG de X et Président de Loon

Lancé en juin 2013, Loon est passé d’une entreprise de fortune à une entreprise indépendante au sein d’Alphabet en 2018. Loon a lancé son premier service Internet commercial au Kenya en juillet 2020. Au Kenya, c’est une flotte d’environ 35 ballons qui couvrent une zone d’environ 50 000 kilomètres carrés. Loon a également fourni des services internet aux régions touchées par des catastrophes naturelles, en déployant ses ballons à Porto Rico après l’ouragan Maria en 2017 et au Pérou après un tremblement de terre en 2019.

Avec la fermeture, les anciens employés de Loon seront assignés à d’autres rôles chez X, Google et Alphabet. Un petit groupe restera cependant, pour s’assurer que les opérations de Loon se terminent en douceur et en toute sécurité. Cela inclut la fin de son service pilote au Kenya qui s’achèvera en mars pour de bon. Pour soutenir les personnes qui pourraient être affectées par la perte de son service, l’entreprise s’engage à verser 10 millions de dollars pour soutenir les associations à but non-lucratif et les entreprises au Kenya qui se consacrent à “la connectivité, l’Internet, l’entreprenariat et l’éducation”.