Google vient d’écoper d’une amende record de 4,3 milliards d’euros (environ 3 milles milliards de Fr CFA) par l’Union européenne pour abus de position dominante.

La Commission européenne affirme que Google a abusé de sa domination du marché Android dans trois domaines clés. D’abord, il a forcé les constructeurs à préinstaller son moteur de recherche et Chrome sur les téléphones. Ensuite, Google aurait empêché les fabricants de téléphones de créer leur propre version d’Android. Ce dernier fait référence aux accords anti-fragmentation visait à maintenir les fabricants sur la version Google d’Android. La plupart des téléphones (en dehors de la Chine) sont désormais livrés avec les logiciels et services de Google. Et Enfin Google a payé certains grands fabricants et opérateurs de réseaux mobiles afin d’intégrer exclusivement l’application de recherche Google sur les téléphones.

La Commission européenne exhorte Google mette fin à son comportement « illégal » dans les 90 jours à venir. Cela signifie que Google devra cesser de forcer les fabricants à préinstaller Chrome et Google et ne proposer que Google Play Store. Google devra également cesser d’empêcher les fabricants de téléphones d’utiliser des versions fourchues de l’OS.

>>>Lire aussi>>> Google compte ouvrir un centre de recherche sur l’Intelligence Artificielle au Ghana. Découvrez pourquoi ?

Rendre Android payant, Google menace

Google compte faire appel de cette décision. Pour l’entreprise Android a créé plus de choix pour tout le monde, pas moins. Pour Google, Android offre un écosystème dynamique avec une innovation rapide et des prix plus bas ce qui favorise une concurrence solide. L’entreprise met également en garde que la décision de l’UE pourrait affecter le modèle libre du système mobile à l’avenir.

Par ailleurs, le PDG de Google a confirmé par le biais d’un billet de blog qu’Andrdoid pourrait devenir payant. Selon Sundar Pichai cette décision menace le business model d’Android.  « Jusqu’ici, nous n’avions pas besoin de faire payer les fabricants de smartphones pour l’utilisation de notre technologie […] Mais nous sommes inquiets que la décision d’aujourd’hui vienne perturber le fragile équilibre que nous avions pu mettre en oeuvre », a-t-il déclaré.

Google songerait donc à une licence payante pour que les constructeurs puissent utiliser l’OS mobile. Si ce scénario improbable se produit alors Android ne sera plus libre.

Source: The Verge