Google ne permet plus le téléchargement d’image depuis sa plateforme d’image

, Google

Google Images est le moyen le plus facile et rapide de trouver des photos sur Internet. Cependant, cette semaine, Google vient de rendre moins utile son service avec la suppression du bouton “Afficher l’image”. 

Auparavant, les utilisateurs pouvaient rechercher une image et cliquer sur le bouton “Afficher l’image” pour la télécharger directement sans quitter Google ou visiter le site Web. Maintenant, Google vous oblige à aller sur le site de l’image pour le télécharger ou l’avoir en taille réelle.

En d’autres termes, cela signifie que vous devez maintenant cliquer sur le site Web de l’mage, trouver l’image en question, faites un clic droit dessus, et sélectionnez “enregistrer l’image sous” pour sauvegarder l’imager. Le hic, c’est que parfois ces images sont profondément cachées dans une page.

Bien sûr, vous avez toujours la possibilité de sauvegarder l’image en cliquant sur l’image qui apparaît dans la recherche de Google, mais ce procédé ne donne pas forcement l’image en pleine résolution. Quoi qu’il en soit, la nouvelle méthode que Google incite à utiliser est une étape supplémentaire et légèrement ennuyeuse qui risque de dérouter certains des utilisateurs qui ne s’y connaisse pas trop dans les technologies.

La raison de ce changement est du a la bataille juridique que Google a eu avec Getty Images sur la façon dont ses images étaient diffusées. Google va maintenant supprimer les liens de vue pour les photos Getty et rendre plus visibles les clauses de non-responsabilité. 

Selon Danny Sullivan, responsable de la recherche à Google, « ces changements sont dus en partie à notre accord avec Getty Images cette semaine » et qu’ils « ont été conçus pour trouver un équilibre entre les besoins des utilisateurs et les préoccupations des éditeurs, deux parties prenantes que nous apprécions ».

Pour ceux qui ont déjà constaté celacommencez à vous habituer dès maintenant, car cette fonctionnalité est loin de revenir.

Source: Ars Technica, via The Next Web

Comments

comments

Laisser un commentaire